Passer au contenu de cette vue

Se méfier de ses raisonnements – Introduction aux biais cognitifs

Parcours : « Se méfier de ses raisonnements – Introduction aux biais cognitifs »

Ce parcours détaille certains des biais cognitifs et/ou argumentatifs que nous utilisons tou·te·s (paralogismes et sophismes) afin de les détecter dans nos discours et ceux des autres.

Qu’elles soient volontairement de mauvaise foi ou le fruits d’une réflexion trop brève, nos erreurs de raisonnements nous donnent l’illusion que nos déductions sont exactes ou que certains arguments sont valables. Hors, dès lors que l’on prends le temps d’étudier le problème initial, nous pouvons constater que notre raisonnement intuitif n’est pas forcément celui qui conduit à une solution la plus exacte. L’objectif de ce parcours est que vous puissiez identifier certains biais cognitifs dans les discours et les raisonnements que vous rencontrez, mais surtout dans les vôtres !

Par exemple: Dire qu’une pratique est bonne pour la santé car “les Incas le faisaient” est un biais nommé “appel aux ancêtres”. En réalité le fait que les Incas utilisaient cette technique n’influe en rien sur le fait qu’elle ai des effets positifs (ou négatifs) sur la santé.
Nous allons découvrir certains de ces biais (quelques “biais argumentatifs”), et tenter de les identifier dans des documents afin de nous familiariser avec eux. Nous utiliserons : “ le recueil de 25 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi “ rédigé par le Cortecs et le collectif INDICE, ainsi que des définitions rédigées par le Cortecs.

Plan :

  1. Introduction : définition et utilité des biais cognitifs
  2. Paralogismes :
    1. Généralisation abusive - Raisonnement panglossien - Non sequitur
    2. Analogie douteuse - Appel à l’ignorance - Erreur de causalité
  3. Sophismes - Travestissements :
    1. Raisonnements circulaires (effet gigogne, plurium) - Pétition de principe - Faux dilemme - Chiffon rouge (hareng fumé)
    2. Argument d’autorité - Appel à la popularité - Appel à la pitié
    3. Appel à une cause - Valeur phare - Imposture intellectuelle
  4. Sophismes - Attaques :
    1. Enfumage - Tsunami péremptoire - Mille feuille argumentatif
    2. Déshonneur par association - Pente savonneuse - Homme de paille
    3. Renversement de la charge de la preuve - Ad Hominem - Attaque sur la personne - Attaque sur la forme
  5. Pour s’en sortir
    1. Proverbes zététique à se répéter
    2. Modèle EN-QU-E-TE
    3. Kit de détection de poutine de sagan
  6. Pour aller plus loin : ressources complémentaires
Téléchargez “Le recueil de 25 moisissures argumentatives” dès maintenant. Il vous servira pour chacun des exercices que nous proposons et constitue un guide accessible et fonctionnel pour d’autres occasions (actions de médiation sur l’esprit critique, débats, dîners de famille, … ). (Ici une version condensée à partager sans modération!)

Dans cette classification, les sophismes sont distingués des paralogismes. Un paralogisme est un raisonnement faux qui apparaît comme valide (notamment à son auteur) mais fait de bonne foi. Un sophisme est un raisonnement faux, destiné à induire en erreur l'interlocuteur.

Nous commencerons par nous familiariser avec des paralogismes en commençant par des erreurs logiques courantes puis en étudiant des biais liés aux statistiques ou à la méthodologie. Nous poursuivrons avec les sophismes : les travestissements puis les attaques.

Je m'inscris !
  1. Numéro du cours

    raisonements
  2. Début du MOOC

S'inscrire